Interview de Damien Carême

Damien Carême, maire de Grande-Synthe, était présent lors de la restitution du rapport Accueillir à Villeurbanne. Confronté à la question des migrants cherchant à rejoindre l’Angleterre, il est à l’initiative d’actions d’accueil dans sa commune et de l’Association nationale des villes et territoires accueillants.

Interview de Damien Carême

Que pensez-vous de l’initiative « Accueillir à Villeurbanne » ?

Cela me réjouit. Ce genre d’action renforce toutes les communes et les citoyens qui sont prêts à accueillir des migrants. La démarche villeurbannaise a été très implicative, avec des propositions concrètes et des propositions de suivi. Cela va plus loin que ce que l’on voit un peu partout en France puisqu’ici, la mairie est partie prenante du dispositif. Je me réjouis aussi de l’envie de Villeurbanne de rejoindre l’Association nationale des villes et territoires accueillants. Que des grandes villes comme Villeurbanne ou Paris très récemment, se joignent à ce mouvement est important pour les villages, les départements ou les régions qui en font déjà partie.

En quoi cela est si important ? Quel message cela permet-il de faire passer ?

L’idée, c’est de montrer un autre visage de l’accueil. Non, on n’est pas submergé en France par les migrants! Il faut raconter une autre histoire, bien réelle, que celle véhiculée par de nombreux médias. Il n’y a pas de problème migratoire en France, il y a un problème d’accueil. Il faut se rappeler qu’au 19e siècle, plus de 50 millions d’Européens ont migré vers l’Amérique du nord et l’Amérique du sud. Aujourd’hui, on est très loin de voir arriver 50 millions de migrants chez nous ! Plus nombreuses seront les villes à rejoindre l’association, plus il y aura d’échanges entre élus, plus on sera forts. C’est pour cela aussi que j’engage Villeurbanne à continuer dans cette voie qui consiste à associer les citoyens. Ce choix de l’éducation populaire permet de déconstruire les discours extrémistes et de raconter la vraie histoire des migrants, loin des clichés

 

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi