Aller chez le coiffeur, enfin possible !

« Quand on a très peu d’argent pour vivre, la dernière chose que l’on fait est de s’occuper de soi », résume Laura Gandolfi, vice-présidente de la Métropole, chargée des politiques de solidarités pour les personnes âgées.

À son initiative, un partenariat a vu le jour entre la Métropole, l’association Les Petits frères des pauvres et la SEPR (Société d’enseignement professionnel du Rhône). Pendant trois ans, les bénéficiaires de l’association pourront se rendre dans les locaux de l’école pour se faire coiffer par des élèves qui préparent leur brevet professionnel. Ce 9 juillet, elles sont quatre à bénéficier de ces prestations, dont trois Villeurbannaises.

SEPR Les petits frères des pauvres

 

Shampoing et brushing pour la longue chevelure de Fateha, coupe courte et couleur pour Sylvie… « C’est la deuxième fois que je viens, confie cette dernière et je suis vraiment ravie. Je me sens mieux en repartant ! » Pour Océane, apprentie-coiffeuse, cette expérience est très positive : « Je suis  heureuse d’apporter du bien-être à des femmes qui n’ont pas les moyens de prendre soin d’elles, ça me fait plaisir d’exercer mon métier de cette façon… » Les clientes de ce salon pas comme les autres ont 5 euros à débourser pour une séance de coiffure ou de manucure. Estime de soi et lutte contre l’isolement sont à la clé de cette action, prévue pour durer trois ans.

 

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi