Des capteurs thermiques dans la cour de l’école Edouard-Herriot

Enrobé clair pour diminuer la température du revêtement et espaces végétalisés pour favoriser l’ombre et l’évapotranspiration : en 2018, la Ville a réaménagé la cour de l’école Edouard-Herriot de façon à réduire l’effet d’îlot de chaleur.
Cour de école Edouard-Herriot

Une expérience scientifique va permettre de mesurer l’impact de ces transformations sur la chaleur accumulée et de se rendre compte des différences entre l’ancienne cour en bitume noir et la nouvelle (une étude historique avait été faite auparavant).
Une équipe de l’Ecole urbaine de Lyon (Insa Lyon et Lyon 3) a installé des micro-capteurs thermiques (avec 144 mesures par jour en trois endroits distincts). A partir de la rentrée, l’équipe accompagnera les enseignants volontaires pour leur permettre de sensibiliser les élèves à la donnée environnementale et numérique et à l’impact des activités humaines sur l’écosystème.

École Edouard-Herriot - capteur thermique

Un capteur thermique installé dans la cour de école Edouard-Herriot

Vendredi 28 juin, le maire Jean-Paul Bret, son adjoint à l’Éducation Damien Berthilier et son adjointe chargée du Développement durable et de la nature en ville Anne Reveyrand, se sont rendus dans la cour de l'école Edouard-Herriot pour constater les résultats et échanger avec Hervé Rivano, professeur des Universités à l'INSA Lyon, chef de l'équipe INSA Lyon/Inria Agora du laboratoire CITI. Le directeur de l'école élémentaire Jacques Perrenot a confirmé que les différences étaient sensibles entre l'ancienne cour au revêtement noir et la nouvelle partie au revêtement clair. Un ressenti confirmé par les mesures des chercheurs qui notent une différence de 8°C au niveau du sol. L'air ambiant reste identique entre les zones à l'ombre et celle de plein soleil, la différence de ressenti venant d'une exposition moindre aux rayonnements. Les nouvelles zones végétalisées jouent également un rôle notable, avec des baisses de températures dues à l'évapotranspiration des plantes.

Des capteurs thermiques dans la cour de l’école Edouard-Herriot

Jacques Perrenot (directeur de l'école), Jean-Paul Bret (maire de Villeurbanne), Anne Reveyrand (adjointe au Développement durable), Hervé Rivano (professeur des Universités à l'INSA Lyon) accompagné de deux collègues  et Damien Berthilier (adjoint à l'Éducation).

 

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi