Les premières trottinettes gênantes mises en fourrière

Le nouvel arrêté interdisant le stationnement gênant des trottinettes électriques et leur circulation sur les trottoirs est entrée en vigueur. Une première opération a été menée mardi 2 juillet.

La police municipale était accompagnée du maire de Villeurbanne Jean-Paul Bret, mardi 2 juillet dans l’après-midi, afin d’effectuer une tournée d’un nouveau genre. Un nouvel arrêté municipal interdit en effet de circuler avec des trottinettes électriques sur les trottoirs, dans les parcs et jardins, sur les places piétonnes, mais aussi de stationner ces engins de façon gênante.
Entre la place Charles-Hernu et la place Lazare-Goujon, 12 trottinettes ont été enlevées en une heure de l’espace public. Quatre opérateurs proposant ces services de free floating sont concernés (7 Lime, 2 Bird, 2 DOTT, 1 Tier). Les engins ont été remisés. Ils seront rendus aux opérateurs qui devront régler le coût de l’enlèvement.
Le stationnement des trottinettes électriques – lorsqu’elles sont en attente d’utilisation- reste bien toléré sur les trottoirs et espaces piétons dès lors qu’il n’occasionne aucune gêne. Il est en revanche totalement interdit dans les parcs, jardins, stades et cimetières.
D’autres actions de contrôle et d’enlèvement seront menées régulièrement.

 

Les premières trottinettes gênantes mises en fourrière

 

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi