Une plaque célébrant l’abolition de l’esclavage dévoilée dans le parc des Droits de l’Homme

L’endroit ne pouvait être plus symbolique et la date non plus. Vendredi 10 mai, jour du 171e anniversaire de l’abolition de l’esclavage, les élus de la Ville, aux côtés des représentants de l’association Africa 50, ont dévoilé une plaque commémorative, posée dans le parc des Droits de l’Homme.

Une plaque célébrant l’abolition de l’esclavage dévoilée dans le parc des Droits de l’Homme

Un 10 mai également, il y a 18 ans, la loi Taubira reconnaissait la traite et l’esclavage comme crime contre l’humanité. L’article 1 de cette loi, gravé sur cette plaque, montre l’étendue de ce trafic mondial effectué par la France à partir du 15e siècle. Pour que rien de la sorte ne se reproduise, il faut commencer « par lutter à la racine du mal, lutter inlassablement contre les discriminations. À Villeurbanne, nous avons engagé ce travail depuis de nombreuses années », a souligné Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne.

Une plaque célébrant l’abolition de l’esclavage dévoilée dans le parc des Droits de l’Homme

 

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi