Mettre à l’abri les femmes en danger

Ce n’est pas un hasard si l’association Viffil SOS Femmes a retenu la date du 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, pour se faire entendre.
L'équipe de Viffil

L'équipe de Viffil

Les responsables de l’association villeurbannaise ont fait connaître le bilan d’un dispositif expérimental et inédit de mise en sécurité des femmes victimes de violences conjugales. De juillet 2018, date de sa création, à décembre 2018, la police et la gendarmerie du Rhône ont signalé 83 cas de femmes « en danger imminent », en appelant l’association, qui assure tous les jours une astreinte 24 h/24. « Cela permet de gagner du temps, de permettre aux autorités de se consacrer aux enquêtes. A nous d’évaluer la situation et d’accompagner ces femmes, qui sont immédiatement mises à l’abri dans des structures collectives, » souligne Elisabeth Liotard, directrice de l’association. En 2019, une femme meurt tous les deux jours tuée par son conjoint ou ex-conjoint et, depuis le 1er janvier, elles sont déjà 30 à avoir subi ce sort, laissant 38 enfants orphelins de mère.

Viffil SOS Femmes – 156 cours Tolstoï – tél. : 04 78 85 76 47

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi