Portage de repas : la direction du Sport en renfort auprès des personnes âgées

Parmi les services municipaux, la direction du Sport de la ville de Villeurbanne est particulièrement concernée par le plan de continuité d’activité mis en place par la Ville pour assurer quotidiennement ses missions auprès des habitantes et des habitants. Témoignages.
Laurence Michel, ici lors du portage des repas à domicile, est habituellement maître-nageur au service des piscines.

Une quarantaine d’agents de la direction du Sport de Villeurbanne est ainsi venue en renfort du CCAS (Centre communal d’action sociale). Tous les éducateurs sportifs de la Ville (Etaps) et les maîtres-nageurs du service des piscines se sont reconvertis provisoirement dans le portage de repas à domicile pour les personnes âgées et une partie du personnel technique en charge de la gestion et de l’entretien des équipements sportifs assure actuellement l’entretien et la maintenance dans les résidences séniors et les Ehpad. Tous se sont portés volontaires pour répondre aux nouveaux besoins. Pour Marie Sapaly, responsable du service de portage de repas, cette aide est précieuse : « La quinzaine de personnes supplémentaires nous permet de faire face aux demandes qui ont nettement augmenté. Le nombre de bénéficiaires est passé à 420 (au lieu de 320 avant la pandémie) et nous avons pu ajouter deux tournées l’après-midi. Ces renforts sont vraiment bienvenus ! »  

Sylvain Kaci, éducateur sportif (Etaps) au service de l’animation sportive

« Je donne des cours d’escrime dans les écoles et je suis chargé des animations de proximité dans le quartier des Buers (street work out et En forme dans mon quartier). Ces activités ont évidemment cessé avec le confinement. C’est le moment de se montrer solidaire et je me suis déclaré volontaire pour renforcer le service de portage de repas à domicile. J’ai commencé après deux jours de formation. Je livre, avant 13h, entre 35 et 45 repas par jour chez des personnes âgées au Tonkin. Je découvre un pan de la société que je ne connaissais pas. Les gens chez qui je passe sont reconnaissants et je suis souvent accueilli avec le sourire. Je me rends compte que le porteur de repas est parfois la seule personne qu’ils voient dans une journée et j’imagine que certains sont confinés à l’année… Je suis heureux et fier de me sentir utile ».

Laurence Michel, maître-nageur au service des piscines

« Dans les moments difficiles il faut s’entraider, mes enfants sont grands, je n’ai pas hésité à accepter la mission de livraison de repas. Je suis en binôme, l’après-midi, en complément des tournées matinales. C’est un autre métier, je n’ai pas l’habitude de me déplacer en voiture et je vois à quel point ce n’est pas simple de se repérer ! On est les maillons d’une chaîne qui ne doit pas s’interrompre. L’alimentation, c’est essentiel. Les personnes âgées nous attendent, on ne doit pas rentrer chez elles par sécurité, mais le temps de quelques paroles et d’un regard, c’est déjà quelque chose ».

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi