LIVRE - Gaule-Orient-Express : crimes et châtiments chez les Gallo-romains

Histoire et intrigue se mêlent dans le premier roman de l’archéologue villeurbannais Matthieu Poux.

Le corps d’un homme sans tête, enterré avec une petite poupée en ivoire, elle aussi décapitée, est retrouvé en bordure d’un champ, quelques années après le début de la colonisation romaine de la Gaule. Le préfet du petit bourg où a été retrouvé le cadavre mutilé, non loin de Lugdunum, se lance dans une enquête dont les implications s’étendent jusqu’à Rome et Alexandrie. Trahison, corruption, meurtre, politique, suspens… tous les ingrédients d’un bon polar sont ici réunis (la vérité historique en plus). Jusqu’au rebondissement final, de nos jours, grâce aux travaux d’une archéologue…

Histoire et intrigue se mêlent dans le premier roman de l’archéologue villeurbannais Matthieu Poux. Un récit que l’auteur qualifie de « potache », peut-être pour dissocier ses publications scientifiques de ce texte romanesque. Le lecteur apprend pourtant de nombreux détails historiques sur la vie des paysans et des nobles dans les années 20 avant JC. La trame de l’histoire rafraîchit la mémoire sur cette période où la Gaule devient romaine, abandonnant ses croyances, s’ouvrant au progrès. Une époque où les héros se nomment Jules César, Cléopâtre, Pompée, Marc-Antoine… Au fil de l’enquête du préfet Caius Julius Senovir, l’Histoire surgit à chaque page.

Gaule-Orient-Express de Matthieu Poux, aux éditions Actes Sud (288 pages, 16,99€).

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi