LIVRE - Les couleurs des années noires

On pensait que les seules photos en couleurs réalisées durant l’Occupation étaient celles d’André Zucca, prises à Paris. Mais dans les archives familiales de Pierre Chevillot dormait un trésor ! Un fonds photographique dû à Paul-Emile Nerson, compagnon de sa grand-mère Suzanne Perné.

Pierre Chevillot répond à un appel du Centre d’histoire de la Résistance et de la déportation de Lyon, à la recherche de témoignages et d’archives sur la Seconde Guerre mondiale. Les photos que découvre alors Régis Le Mer sont « un choc ». L’historien villeurbannais, documentaliste au CHRD, se lance dans un travail d’enquête : il retrace le parcours de Paul-Emile Nerson et de sa compagne, retrouve les lieux, les dates, les noms des sujets… Seules quelques photos sont en couleur, ces pellicules étant rares à l’époque. Mais le photographe amateur, artisan en matériels photographiques, a réussi à se procurer quelques rouleaux de pellicules couleur. Le reste du corpus, s’il est en noir et blanc, n’est pas moins unique. Il raconte la vie à Lyon et dans ses environs durant les années noires de la Seconde Guerre mondiale. Un livre d’histoire, mais pas seulement : outre la découverte d’un photographe et de son œuvre, c’est aussi l’histoire d’un amour fou entre Paul-Emile et Suzanne, sa muse.

Les couleurs des années noires – Les photographies de Paul-Emile Nerson (1938-1945) de Régis Le Mer et Pierre Chevillot, aux Presses universitaires grenobloises. (144 pages, 28 euros).

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi