Le tracé définitif du tram T6 nord a été dévoilé

La concertation publique est terminée et, le 7 juin, les élus ont présenté le tracé définitif du futur tram T6 qui sera soumis au vote du comité syndical du Sytral le 14 juin. C’est le tracé historique – dit "rouge" – qui a été retenu.

En 2026, le tramway T6 reliera les hôpitaux Est au campus de la Doua en une vingtaine de minutes. Ce projet T6 Nord a fait l’objet d’une concertation qui s’est terminée le 12 avril. Parmi les thématiques, le tracé, à choisir à partir de deux itinéraires proposés. Celui qui a été retenu, a reçu le plus d’avis favorables et sera soumis au vote du comité syndical du Sytral le 14 juin, est le tracé « historique », tracé « rouge », issu de la première concertation en 2019. Il passe par la rue Paul-Verlaine, traverse la Zac des Gratte-Ciel et suit un cheminement plus à l'ouest de la ville pour rejoindre la Doua, notamment par l'avenue Roger-Salengro et l'avenue Gaston-Berger.
Cédric Van Styvendael, maire de Villeurbanne, s’est dit heureux « de passer à la phase opérationnelle et de pouvoir se projeter dans l’avenir avec cette ligne qui viendra combler une absence, celle d’une desserte Nord-Sud qui manquait vraiment à Villeurbanne ». Le maire, partisan de l’itinéraire retenu dont les impacts en termes d’emprise foncière sont moindres, comprend les inquiétudes des riverains de la rue Billon, et les rencontrera fin juin. Béatrice Vessiller, vice-présidente de la Métropole, s’est réjouie du fort taux de participation à la concertation - plus de 650 personnes en ligne et plus de 3600 contributions recueillies - « qui a permis d'avoir un débat éclairé entre deux tracés qui comportaient chacun des avantages et des inconvénients ».
Les travaux commenceront en 2023 pour une mise en service du tramway en 2026. En attendant, les études continuent et dès cet automne, la concertation se poursuivra avec des ateliers sur plusieurs sujets, qui permettront d’affiner le projet.
 
Le projet de prolongement de la ligne T6 en chiffres :

- 2026 date de mise en service prévisionnelle
- 5,6 km entre Hôpitaux-Est et la Doua
- 11 à 12 stations
- 140 millions d’euros
- 55 000 voyageurs par jour attendus en 2030

 

A lire aussi