[JEUNES RÉDACTEURS] SÉRIE DE CONFINEMENT 2 - En voir de toutes les couleurs pendant le confinement !

Louise, membre du comité de rédaction "Jeunes à Villeurbanne", nous fait découvrir l’une de ses séries préférées, Orange is the new black.

Orange is the new black est l’une de mes séries préférées. Sept saisons où l'on suit une dizaine de personnages : des femmes en prison, pour des raisons bien différentes, que l'on découvre lors de "flashbacks" de leurs vies avant prison.

Ces femmes ont toutes des caractères bien trempés et bien définis, certaines se battant pour l'égalité des droits en prison (comme Taystee), d'autres nous faisant voir comment elles gardent leur rôle de mère depuis la prison (comme Red ou encore Gloria Mendoza), tout ça avec de nombreuses histoires d'amour et d’amitié.

On découvre aussi plusieurs gardiens qui ont, eux aussi, chacun leur propre histoire ! Cette série est idéale à regarder pour cette période, puisqu'elle est assez longue (sept saisons entre 13 et 16 épisodes d'une durée variant de 45 minutes à 1 heure). De plus cette série nous fait relativiser sur notre situation : ces prisonnières sont enfermées derrière des barreaux contrairement à nous qui sommes chez nous.
Personnellement, mes personnages préférés sont Poussey Washington et Nicky Nichols, toutes deux en prison pour des raisons proches l’une de l’autre.
Drôles, elles ont des caractères bien à elles.

Et comme beaucoup, je ne porte pas trop l'héroïne (Piper Chapman) dans mon cœur. Et cela pour une bonne raison. Jenji Khonan, créatrice de la série, a elle-même expliqué sur la chaine NPR en aout 2013, que Piper n’était que « son cheval de Troie », et qu’elle n’était là que pour montrer ce qui se passe en prison : elle est finalement plutôt un personnage banal que l’on voit souvent représenté dans les séries. On la voit beaucoup se plaindre de sa situation alors que sa peine n’est que de 3 mois de prison ferme lorsque certaines en ont pour la vie.

Orange is the new black reste une série vraiment incroyable, pleine de leçons de vie et malgré ce qu’on peut penser une série qui a sa part d’humour.

Article rédigé par Louise, membre du comité de rédaction "Jeunes à Villeurbanne"

 

A lire aussi