SECURITE - Se baigner à la Feyssine, interdit car dangereux

Avec l’arrivée de l’été et de la chaleur, le parc de la Feyssine est l’endroit idéal pour profiter de la verdure et des quelques plages naturelles des berges du Rhône. Pour se rafraichir, certains habitants ne résistent pas à la tentation de plonger dans le grand bain. Si l’idée paraît séduisante, la baignade y est pourtant strictement interdite (arrêté municipal du 9 juillet 2003).

Malgré des apparences calmes, les eaux du Rhône sont soumises à d’importants courants et deviennent vite très profondes. Les tourbillons et trous d’eau peuvent faire perdre pied rapidement. Chaque année, quelques irréductibles – bons nageurs comme débutants – bravent cette interdiction et se risquent à quelques brasses à proximité du rivage. Une entreprise bien hasardeuse qui, depuis 2015, a déjà coûté la vie à pas moins de cinq personnes dont trois en 2017. Pour rappeler le danger et le risque de noyade, la Ville a installé de grands panneaux sur le chemin de halage, entre les deux points principaux d’accès aux berges, ainsi qu’à proximité des plages. Pour nager sans jouer avec sa vie, il est possible d’aller à quelques encablures de là chercher les eaux surveillées et gratuites du Grand Parc de Miribel Jonage...
Par ailleurs, le Centre nautique Étienne-Gagnaire et la piscine André-Boulloche sont ouverts du 29 juin au 30 août 2020. En raison du contexte sanitaire, les capacités d'accueil sont limitées et les règles d’accès modifiées.

>> En savoir plus sur les conditions d'accès aux piscines pendant l'été

 

 

A lire aussi