L'appel du Médipôle : « Aidez-nous, restez chez vous »

« Restez chez vous ! » Au Médipôle, le mot d’ordre est lancé et le message s’affiche même en grosses lettres sur les vitres. Le point avec Marie Mancilla, directrice du Médipôle, hôpital mutualiste, et Xavier Claris, directeur du Médipôle, hôpital privé.
Le message des salariés et de la direction du Médipôle de Villeurbanne s'affiche sur les vitres de l'établissement.

L’équipement hospitalier reçoit les malades du Covid-19 avec 60 lits réservés (dont 48 occupés) et 12 patients en réanimation et soins continus (il reste 25 places) ce lundi 23 mars. Ces capacités d’accueil pourraient augmenter si besoins. Deux scanners sont affectés essentiellement à ces malades. « Comme tous les établissements, nous avons cessé l’ensemble des hospitalisations et des interventions chirurgicales programmées qui peuvent attendre, même si les consultations à distance restent en vigueur », expliquent Marie Mancilla, directrice du Médipôle hôpital mutualiste et Xavier Claris, directeur du Médipôle hôpital privé. « Les visites sont interdites et tolérées dans de rares exceptions.  Chacun des 700 lits est équipé d’une tablette, qui permettra aux malades, dès cette semaine, de rester en contact avec leur famille ».

La direction de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes (Agence régionale de santé) a organisé l’accueil autour de structures pivots. Le Médipôle est un hôpital de « recours en 2e ligne », aux côtés de l’hôpital Lyon-sud : «Les malades pourront être répartis dans nos deux établissements, afin de parer au mieux à la vague des entrées », soulignent les deux responsables. « Nos équipes sont toutes sur le pont, plus de 300 médecins, qui ont tous un rôle à jouer et montrent une grande solidarité. Mais, nous le disons et le répétons : soyez tous responsables, restez à la maison, lavez-vous fréquemment les mains… »

« Nous remercions toutes celles et ceux qui nous ont apporté des masques qu’ils avaient en stock, usines, entreprises, pharmacies… Les initiatives solidaires et spontanées pour nous aider à protéger les patients et le personnel sont très appréciées! »

« Des enfants ont fait des dessins qui nous redonnent le sourire ! », notent les deux directeurs, qui apprécient ce geste, source de motivation pour les équipes soignantes.

Un exemple de dessin d'enfant reçu par les équipes du Médipôle.

Le dessin de Lilou pour encourager le personne soignant.

 

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi