À fond le marathon numérique !

Quatre-vingt-dix enfants de CE2 des écoles Descartes et Rosa-Parks se sont retrouvés pour participer au Marathon de la programmation, toute la matinée du 14 juin, dans les locaux de l’école Descartes.
A fond le marathon !

Les enfants, regroupés en équipes, étaient répartis en quatre ateliers de 30 minutes – découverte de la programmation textuelle, d’un programme pour déplacer un personnage sur tablette, Escape game et intervention d’un professionnel de Zenika, agence d’innovation technologique (1) – et encadrés par des enseignants, formés à la robotique. Pour Renaud Charroin, enseignant en CE2 et CM2, cette démarche expérimentale est riche en enseignements : «  Les élèves développent des compétences en logique, mathématiques, compréhension des consignes, expression orale et travail collaboratif. Le processus du codage leur montre qu’il y a des étapes avant d’arriver à la solution d’un problème, ce qui n’est pas toujours évident pour eux… ».

A fond le marathon !

 

Plusieurs représentants de la communauté éducative et Damien Berthilier, adjoint en charge de l’Education, ont suivi de près cette matinée. Laurence Facchi, inspectrice de l’Education nationale en charge de la circonscription de Villeurbanne 1, a souligné l’intérêt de cette démarche expérimentale, initiée par l’université Lyon 2 et à laquelle participent, sur trois ans et à raison de 20 séances de 45 minutes par an, 1000 élèves du CP au CE2, 40 enseignants et 8 écoles. « De nombreux métiers liés au codage apparaîtront dans les années à venir. C’est une action en faveur de l’égalité des chances et de l’égalité hommes-femmes. La première codeuse au monde s’appelait Ada Lovelace ! » 

A fond le marathon !

 

(1) Le 7 juin, le marathon de la programmation est passé par l'école Ernest-Renan. C'est la société villeurbannaise Dowino qui est intervenue.

 

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi