Des repas de qualité et respectueux de l’environnement

Villeurbanne s’est engagée dans la démarche « Mon restau responsable », pour laquelle 12 critères sont fixés par la fondation Nicolas Hulot : qualité nutritionnelle, filières d’approvisionnement, techniques utilisées, formation du personnel, lutte contre le gaspillage, gestion des déchets…
Des repas de qualité et respectueux de l’environnement

La cuisine centrale municipale est au cœur de la question, puisque c’est là qu’est produit chaque année un million de repas, principalement pour la restauration scolaire. « Très peu de produits industriels transformés sont utilisés et 90 % des menus sont faits maison, indique Thierry Audemard, responsable de l’équipement. Nous soignons la qualité nutritionnelle, privilégions les circuits courts, les produits de saison et les relations avec les producteurs locaux. Par exemple, nous achetons 150 000 yaourts par an à une ferme de la région. Nous nous sommes lancés dans cette démarche parce que les critères de la fondation sont des axes sur lesquels nous travaillons déjà ». Plutôt que d’acheter du « bio » venu de loin, la Ville choisit d’accompagner les producteurs dans une démarche de conversion. « Nous avons trois marchés en cours et souhaitons passer à six, producteurs de lentilles et de salades, par exemple », ajoute Thierry Audemard. La démarche permettra d’évaluer au bout de deux ans, de manière objective, le niveau des pratiques pour une restauration collective responsable, pour une cuisine saine, de qualité et respectueuse de l’environnement.

Des repas de qualité et respectueux de l’environnement

 

L’objectif principal de la Ville : fournir des repas de qualité et respectueux de l’environnement.

 

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi