Faire ses cosmétiques, c’est facile

Le centre social des Buers a accueilli fin octobre un atelier pour apprendre à faire soi-même son déodorant. Une initiative lancée par le conseil de quartier Buers/Croix-Luizet et animée par l’association Zéro Déchet. Le succès de cette première pourrait en appeler d’autres !

« Je suis venue parce que le pense à notre planète et que le zéro déchet, ça me parle ». Comme Hélène, une quinzaine de participantes a participé le 24 octobre au centre social des Buers par l’association Zéro Déchet. Elles ont d’abord découvert les produits qui composent les déodorants du commerce : alcool, aluminium, parabène – ou ses équivalents –, parfums de synthèse et cire de silicone dérivés du pétrole. Autant de substances pas forcément bonnes pour nos corps, ni facilement recyclables. Sans parler des emballages…
Une recette à base d’huile de coco, de cire d’abeille, de bicarbonate et de fécule de maïs a été réalisée en commun. Une fois refroidie, la pâte obtenue se conserve très bien pendant plusieurs mois sans conservateur. L’huile végétale de coco ne rancit pas, le bicarbonate rend le milieu basique (ce qui empêche la prolifération de bactéries). L’ajout d’huiles essentielles peut aussi avoir un effet antibactérien, en plus d’ajouter une odeur agréable. Les utilisatrices affirment que ce déodorant ne tâche pas (attention en ne pas trop en mettre, c’est quand même gras).
Emma Chanu, coordinatrice chez Zéro Déchet, a répondu aux nombreuses questions, expliquant au passage les objectifs de l’association : sensibilisation et informations sur l’importance de réduire ses déchets pour la sauvegarde de la planète. Pour découvrir Zéro Déchet, cliquez ici.
D’autres ateliers pourraient être organisés au centre social des Buers sur ce thème, ou d’autres comme faire sa lessive ou ses produits d’entretien ménager. A suivre !

 

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi