Avenue Henri-Barbusse : la piétonnisation prolongée

Chaque été depuis 11 ans, la partie sud de l’avenue Henri-Barbusse est rendue aux piétons.  Pour la première fois, l’expérimentation se poursuit cette année après le 1er septembre.

Pouvoir profiter du calme d’une avenue Henri-Barbusse apaisée, rendue aux piétons qui déambulent entre d’immenses pots plantés d’arbres et d’arbustes, c’est l’expérience que les Villeurbannaises et les Villeurbannais vont pouvoir prolonger à partir du 1er septembre. Le maire Cédric Van Styvendael a souhaité que le test, mené depuis déjà 11 ans chaque été, soit prolongé cette année.

L’expérimentation estivale n’était pas le seul moment où l’avenue était fermée aux voitures : les grandes fêtes, comme les Invites ; les évènements, comme le marché aux plantes, le Village des recruteurs ou, sur une durée plus longue, le marché de Noël, pour ne citer qu’eux, rendaient déjà la voirie aux piétons. Toutes ces fermetures ont permis d’organiser la vie de l’avenue Barbusse sans interrompre les livraisons des commerces, regroupées le matin, sans interdire l’accès aux véhicules de secours ou de transports de personnes à mobilité réduite.

Les commerçants –dont certains ont des accès de livraisons sur les rue Michel-Servet ou Paul-Verlaine– ainsi que les riverains ont été informés durant l’été. Une réunion s'est tenue le 25 août afin d'échanger sur la prolongation du test et sur l'organisation de la vie quotidienne du quartier. Le maire a également écrit à tous les riverains, habitants et commerçants.

Le test fera l’objet d’une étude, en lien avec les services de la Métropole.

 

A lire aussi