[CONFINEMENT] TÉMOIGNAGE - « Dans quelques jours, naîtront nos bébés… du printemps 2020 »

Matthieu et Mathilde, la trentaine, attendent leurs premiers enfants… Jumelles, jumeaux ? La réponse arrivera très prochainement. En parents confiants et bien préparés, ils racontent cette grossesse, entre confinement et couffins.

Lui est Breton, elle est Auvergnate… Installés depuis plus d’un an cours Tolstoï, à proximité de la place Grandclément, Matthieu et Mathilde, travaillent tous les deux dans le domaine de l’éducation ;  enseignement, pour elle, administration, pour lui. Ils seront parents, fin avril, pour la première fois… De cette grossesse gémellaire monozygote, ils ne veulent pas révéler le sexe de leurs enfants. La surprise sera totale, dans un contexte où elle n’a pas manqué un seul jour ! « Heureusement, avant le confinement, nous avions fait les travaux nécessaires dans l’appartement pour accueillir les bébés… On était dans l’anticipation ! », souligne Matthieu. Un point positif dans une période qui n’a pas toujours été simple, « au moment du confinement, nous avions énormément de questions concernant la santé, les risques et les précautions à prendre par rapport à la propagation du coronavirus. Il y a eu de l’anxiété. Heureusement, la sage-femme nous a épaulés, et le corps médical a répondu à nos questions, nous rassurant, pas à pas. Nous avons bénéficié de bienveillance ; cela a été essentiel ».

Ils ne l’avaient pas, non plus, imaginé comme cela, mais la préparation à l’accouchement a eu lieu… via le numérique ; et de manière constructive. « L’accouchement aura lieu à l’hôpital femme mère enfant, à Bron, équipé pour les grossesses à risques. Je pourrais assister au début du travail… mais pas après, et je verrai les bébés quelques heures avant d’en être séparé, les jours qui suivront… De 4 à 6 ou 7 jours, selon ce qui sera nécessaire », ajoute ce père de famille pragmatique et posé. La famille devra, elle aussi, attendre avant de découvrir ces nouveaux nés, d’une nouvelle ère « Je pense que la société va se modifier, que les personnes vont aller davantage à l’essentiel, et c’est bien », conclut ce Villeurbannais prêt à tous les changements.

>> Retrouvez des nouvelles de cette famille, avec ses deux bébés, en cliquant ici.     

TÉMOIGNAGE COVID-19 « Dans quelques jours, naîtront nos bébés… du printemps 2020 »
TÉMOIGNAGE COVID-19 « Dans quelques jours, naîtront nos bébés… du printemps 2020 »

 

 

 

A lire aussi