Huit à la maison : « Quand est-ce qu’on va retourner à l’école ? »

Nous retrouvons la famille Azdia, confinée avec ses six enfants dans leur appartement de Villeurbanne… Les devoirs sont au cœur de l’organisation quotidienne en cette période de confinement qui s’installe ! Et quand les questions fusent autour de l’école, ce pas toujours facile de répondre.
Mourad Azdia et ses six enfants à l'heure des devoirs.

Pour Fouzia et Mourad, parents confinés avec leurs six enfants, l’organisation s’affine au fil des semaines… Et quelques constats s’imposent ! « Il y a beaucoup de devoirs, pour tous, même pour Bilal qui a cinq ans ! », note Fouzia. Le matin est justement consacré aux devoirs des trois plus jeunes de la fratrie. Vers midi, vient le tour des plus grands. Et ainsi de suite…

Régulièrement, des visioconférences ont lieu pour maintenir les liens et s’encourager. Les contacts sont nombreux et divers avec l’équipe enseignante du collège Morice-Leroux. « Amza est en 3e et je me pose beaucoup de questions sur le brevet, forcément… Mais ça va. Chapeau aux professeurs ! »ajoute la mère de famille qui a, elle aussi, beaucoup de devoirs ! « La réalisation des repas quotidiens pour huit personnes, c’est du travail ! », note-elle au passage, avec un petit éclat de rire.

Avec trois ordinateurs dans l’appartement, la famille parvient à trouver des solutions pour chacun. Mais l’emploi du temps général ne se confine pas aux devoirs… Mourad, technicien dans un lycée, note des petits changements : « Les enfants communiquent beaucoup avec des enfants du voisinage, par les fenêtres, avec des personnes que je ne connaissais même pas avant… J’en suis tout surpris ! Les petits regardent le ciel le soir, et le dernier me dit : il n’y a plus de traits à la craie. Voilà : on trouve des solutions pour tisser des liens, on observe… ».

Face aux questions des enfants : Que va-t-on faire pendant les vacances ? Quand va-t-on retourner à l’école ? Pourra-t-on continuer à se lever plus tard ? Les parents hésitent, cherchent des idées, tentent des réponses… « On ne peut pas deviner et penser à tout ! On avance au fur et à mesure. C’est déjà pas mal », résument ces parents villeurbannais qui, chaque jour, doivent « motiver chacun des enfants pour bien faire les devoirs »… « Oui… On doit les faire, même s’il n’y a pas école comme d’habitude. On n’est pas en grandes vacances ! ».

 

> Retrouvez le début de notre série avec la famille Azdia en cliquant ici.

 

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi