ACCUEILLIR - Le Village d’insertion et les bains-douches sont ouverts

Ces deux structures sont installées sur le site du stade Georges-Lyvet, avenue Marcel-Cerdan, pour une durée de deux à trois ans. Elles ont été visitées par Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne, Cécile Dindar, préfète déléguée à l’égalité des chances, ainsi que des représentants de Habitat et Humanisme et Notre-Dame des Sans-Abri, ce jeudi 13 février.

Le Village d’insertion est géré par Habitat et Humanisme. Il accueille 80 personnes dans 16 bâtiments modulaires. Il s’agit de familles avec enfants, sans abri et en voie d’insertion, toutes d’origine européenne et disposant d’un droit au séjour et au travail. L’association les accompagne dans quatre domaines : santé, apprentissage du français, scolarisation des enfants et recherche d’emploi. Les travaux et le fonctionnement du site sont assurés par les services de l’Etat. La Ville a mis à disposition le site, le parking et l’ancienne Maison des Fêtes et des Familles, qui est utilisée pour les activités collectives. L’objectif de ce village est de permettre à ces familles d’accéder à l’emploi et à des revenus réguliers, afin qu’elles puissent, à terme, obtenir un logement classique. Une priorité a été donnée aux familles ayant déjà un lien avec Villeurbanne, notamment via la scolarisation des enfants.

Le Village d’insertion, installé sur le site du stade Georges-Lyvet à Villeurbanne

Les premières familles plébiscitent les bains-douches

De l’autre côté du stade, les anciens vestiaires et le club house ont été transformés en bains-douches, accueil de jour pour des familles sans abri, buanderie et vestiaire. Ce lieu, imaginé par la mission « Accueillir à Villeurbanne », a ouvert fin janvier. Il est géré par l’association Notre-Dame des Sans-Abri, avec l’aide de bénévoles. Dès les premiers jours, cinq familles ont découvert les installations et plébiscité le service de buanderie. La Ville met à disposition les locaux, elle prend en charges les fluides (montant annuel estimé à 45000€) et les achats et travaux d’installation via une subvention d’équipement à l’association (100000€). Le budget de fonctionnement (environ 400000€ pour une année) est principalement financé par l’Etat. Ce site devrait fonctionner au moins deux ans, dans l’attente de la création d’un lieu d’accueil pérenne dans un autre secteur de la ville.

Les Bains-douches, installées sur le site du stade Georges-Lyvet à Villeurbanne

 

La buanderie installée sur le site du stade Georges-Lyvet

 

 

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi