Covid-19 : Des aides pour les personnes précaires et/ou sans abri

La période de confinement et les mesures pour limiter la propagation du virus ont des incidences encore plus fortes sur les personnes en situation de précarité ou sans abri. La ville de Villeurbanne les accompagne via le Centre communal d’action sociale et par des aides pour satisfaire leurs besoins vitaux et fondamentaux (accès à l’eau, à l’électricité, à l’alimentation…).
L'approvisionnement en nourriture des personnes précaires et sans abri est essentiel.

Accompagnement renforcé du Centre communal d’action sociale

Le Centre communal d’action sociale (CCAS) a renforcé son standard téléphonique (04 78 03 69 00) et continue d’accueillir physiquement le public de 9h à 14h30 (en continu). Il délivre des aides alimentaires d’urgence aux personnes majeures sans enfants mineurs à charge, quel que soit leur statut et droit au séjour. Par ailleurs les personnes sans domicile peuvent continuer de retirer leur courrier au CCAS, à raison d’une fois par semaine.

Dons à la banque alimentaire

La ville de Villeurbanne a pu donner un grand volume de denrées (fruits, laitages, œufs) à la Banque alimentaire du fait de l’interruption de la restauration scolaire et municipale. Par ailleurs, à la suite de l’annonce gouvernementale de fermeture des marchés, des commerçants ont souhaité faire don de leurs fruits et légumes. La Ville a soutenu ce geste en leur proposant une indemnité forfaitaire pour leurs denrées Ce sont ainsi 8477 kg de produits frais supplémentaires qui ont pu être donnés à la Banque alimentaire. Trois commerçants n’ont pas souhaité être indemnisés par solidarité.

Actions de Villeurbanne en direction des bidonvilles et lieux de vie informels

- Accès à l’eau : Dès le 18 mars, les points d’eau publics – qui ne sont pas situés dans les parcs clôturés - ont été rouverts et sont accessibles. Un recensement précis de l’approvisionnement en eau des lieux de vie informels est par ailleurs en cours.

- Accès à la nourriture : Des bouteilles d’eau et des denrées alimentaires ont exceptionnellement été livrées sur un lieu de vie abritant de nombreuses personnes ; un travail est en cours sur l’approvisionnement pérenne de plusieurs sites de la ville. Il se fait en lien avec l’Etat et les associations spécialisées.

- Accès à l’hygiène : Les bains-douches, le Phare, gérés par le Foyer Notre-Dame des sans-abri, sur le site du stade Georges-Lyvet, continue d’accueillir des familles (avec au moins un enfant mineur). Sur place, elles ont accès à des douches, une buanderie et peuvent bénéficier d’informations et d’une collation.

- Accès à l’électricité : Recensement des besoins en électricité des lieux de vie informels du territoire.

- Accès à l’hébergement : Repérage et signalement des familles sans domicile afin qu’elles puissent bénéficier des dispositifs d’hébergement d’urgence, notamment les personnes les plus vulnérables.

- Lien avec les acteurs associatifs du territoire : Afin de maintenir une information fiable, actualisée et de qualité, la Ville a structuré un échange d’informations, spécifique au contexte du Covid-19, avec les acteurs associatifs de son territoire. Ces derniers sont invités à lui signaler tout besoin (en renforts humains, matériels…) auquel elle pourrait répondre. L’objectif étant de permettre à ces associations de maintenir ou de reprendre une activité jugée indispensable dans le contexte de l’épidémie.

 

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi