LUTTE CONTRE LE SIDA - Stop aux discriminations

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le Sida, qui a lieu le 1er décembre, Aides lance une nouvelle campagne dénonçant les inégalités et discriminations dont sont victimes les personnes atteintes du VIH. En parallèle, plusieurs associations dénoncent la complexité de l'accès aux soins et à l'aide médicale de l'État (AME) pour les personnes migrantes.

Les publics accompagnés par l’association Aides sont victimes d’une double discrimination, en raison de leur identité, mais aussi de leur santé, ce qui renforce leur vulnérabilité face au virus. Dans sa nouvelle campagne, elle a choisi d'exposer ces victimes de discriminations, qu'elle soit liée à leur orientation sexuelle, leur statut social, leurs origines ou leur séropositivité.

>> Plus d'infos sur le site de Aides

 

Par ailleurs, le Centre LGBTI+ Lyon et plusieurs autres associations dénoncent la complexité de l'accès aux soins et à l'aide médicale de l'État (AME) pour les personnes migrantes, quelle que soit leur orientation sexuelle. En parallèle, ces associations ont reçu ces derniers temps des signalements de situations sérophobes, qu'ils recensent sur un site internet. 

>> En savoir plus sur l'inventaire des discriminations sérophobes

 

A lire aussi