Villeurbanne se souvient du génocide des Arméniens

Une cérémonie s'est déroulée ce vendredi 23 avril à Villeurbanne devant le mémorial du génocide Arménien. Un drame datant de 1915 et que notre Ville n'oublie pas.

C'est une cérémonie en comité restreint, pour cause de contexte sanitaire, qui s'est déroulée ce vendredi 23 avril pour commémorer le génocide des Arméniens, en présence du maire Cédric Van Styvendael. Comme l'a souligné Katia Buisson, conseillère municipale en charge des Anciens combattants, de la vie associative, de la mémoire et de la politique patrimoniale : "La ville de Villeurbanne n’a pas attendu la mise en place en 2019, d’une journée nationale pour commémorer le 24 avril 1915. L’histoire lie depuis longtemps Villeurbanne au peuple arménien". L'occasion de rappeler le combat mené par l'ancien maire Jean-Paul Bret pour la reconnaissance du génocide, en tant que député, et les pactes d’amitiés qui nous lient avec certaines villes, notamment du Haut-Karabagh.

Le 24 avril 1915 a été marqué par l’arrestation, à Istanbul, de près de 300 membres de l’élite arménienne, intellectuels, politiques, religieux et journalistes. Déportés, puis tués pour la plupart. Les violences génocidaires avaient commencé, dès l’hiver 1914-1915. Le vaste plan d’extermination des Arméniens a été décidé entre le 20 et le 25 mars 1915, et s’est poursuivi après le 24 avril. Cette date symbolise la décapitation d’un peuple, préalable à son extermination. Les deux tiers des Arméniens n’y survivront pas.

"Au contexte sanitaire qui nous oblige cette année encore à une cérémonie très restreinte, s’ajoute un contexte politique troublé, où le génocide est encore loin d’être reconnu par tous - à commencer par ses commanditaires - et où le territoire arménien est, de nouveau, l’objet d’attaques", a déclaré Katia Buisson qui a participé à une délégation emmenée par Jean-Paul Bret en Arménie et dans le Haut Karabagh, au sortir de la guerre des 44 jours qui a eu lieu de septembre à novembre dernier.

 

Villeurbanne se souvient du génocide des Arméniens
Villeurbanne se souvient du génocide des Arméniens

 

A lire aussi