FESTIVAL DU FILM COURT - Court mais intense !

Du 18 au 27 novembre, la 43e édition du festival du film court de Villeurbanne, porté par le cinéma le Zola, présente une quarantaine d’œuvres en compétition, des séances spéciales et des temps d’échange, au fil d’une programmation éclectique à destination de tous les publics.

« Le court-métrage, ce n’est pas un genre cinématographique à part, c’est du cinéma, traversé par des enjeux sociétaux qu’il questionne sous différentes formes », précise à raison Cyril Désiré, directeur du cinéma le Zola. Arrivé au mois d’avril, il développe la dynamique impulsée en plus de 40 ans de festival : ouvrir les portes du cinéma à tous les publics, sans distinction, sur le laboratoire d’expérimentations des courts-métrages.

Pour établir sa programmation, l’équipe permanente et bénévole du Zola a passé en revue plus de 1 200 films, tous genres confondus. Une quarantaine d’œuvres françaises et internationales, réparties en six programmes, ont été retenues pour la compétition qui se déroulera en deux phases : les films en live action et les films d’animation. Le Zola, ancré dans le territoire, s’entoure aussi de nombreux partenaires pour donner à voir la diversité de la forme courte : entre autres, le festival Plein la Bobine, le dispositif Mèche courte et la biennale Traces présenteront leurs sélections, et un challenge du 48 hours film project sera lancé pour l’occasion. Les thèmes, eux, résonnent avec l’actualité : écologie, société, droits humains, identités de genre… Le film court, porté sur grand écran, se fait à nouveau le porte-voix essentiel des questionnements d’une époque, la nôtre.


Quelques temps forts

Soirée d’ouverture
Une programmation surprise, jeune et punchy !
Vendredi 18 novembre

Soirée What the Fuck
De l’humour, du bizarre, du survolté… une soirée dédiée à des œuvres qu’on n’a pas l’habitude de voir au cinéma .
Samedi 19 novembre

La sélection Mèche courte
Une journée dédiée à la création régionale,
avec la diffusion d’œuvres issues du catalogue des courts-métrages réalisés ou produits dans la région.
Mardi 22 novembre

Journée jeune public, droits humains et défis écologiques
Interroger la notion d’égalité, les relations humaines et les enjeux environnementaux en s’adressant en priorité aux jeunes spectateurs et spectatrices.
Mercredi 23 novembre

Remise des prix du jury
Samedi 26 novembre

Clôture
Diffusion des films primés.
Dimanche 27 novembre

« Le sens d’un événement comme celui-ci, c’est d’ouvrir le court-métrage à tous et toutes, de montrer que ce n’est pas si impressionnant que ce que l’on peut croire : c’est avant tout de l’émerveillement et ça s’adresse à tout le monde, vraiment. Quel que soit notre bagage culturel, on est tous égaux devant les émotions, or
l’essence du cinéma c’est de nous faire ressentir des émotions, et même mieux, de les vivre ensemble. Pour appuyer encore cette dimension, mon rêve pour la suite, c’est d’inclure concrètement la population villeurbannaise à la programmation de ce festival. Villeurbanne capitale française de la culture a montré que quand on laisse les clés aux jeunes, il se passe des choses vraiment intéressantes : j’aimerais par exemple ouvrir la programmation à des œuvres amateurs créées dans les différents quartiers de la ville. »

Cyril Désiré, directeur du cinéma le Zola

 

 

A lire aussi