La vie dans les écoles… Pendant que les élèves n’y sont pas !

Les travaux vont bon train dans les écoles de Villeurbanne. Il s’agit de profiter de la période estivale pour, en l’absence des élèves et des équipes pédagogiques, rénover, agrandir, accroître l’accessibilité ou encore adapter les écoles aux périodes de grande chaleur. Des chantiers d’envergure transforment ainsi classes, cours, sanitaires, réfectoires et autres espaces essentiels dans la vie scolaire des enfants et des enseignants.

Ce 31 juillet, Damien Berthilier, adjoint à l’éducation et aux universités, a visité quatre groupes scolaires. A Saint-Jean,  plus de 380 m2 de sols performants ont été posés dans les classes. Epais, ils amortissent les pas et les bruits, sans composés organiques volatils : ils sont plus écologiques et se nettoient plus facilement que les sols habituels. Les peintures sont également en cours dans ce groupe scolaire.

 

A Louis-Pasteur, l’école maternelle est métamorphosée, avec six nouvelles classes et une nouvelle liaison avec l’école élémentaire. L’architecture contemporaine s’appuie ici sur le béton brut, en extérieur, sur le bois clair, notamment dans le hall devenu un espace à vivre, et sur les écailles de zinc, en partie supérieure des  façades. L’insonorisation des classes, les espaces pour planter et jardiner, le traitement du sol de la cour pour éviter l’effet îlot de chaleur ou encore la nouvelle jonction avec l’école élémentaire font de ce chantier l’une des plus importantes extensions-transformations. La Ville consacre à ce chantier une enveloppe financière de 3,8 millions d’euros.

Ecole Louis-Pasteur

 

Ecole Louis-Pasteur

A Louis-Armand, au Tonkin, ce sont 800 m2 de sol qui font l’objet de toutes les attentions et de tous les calculs. La cour de récréation bénéficiera d’une nouvelle technique pour repousser la chaleur et gagner de précieux degrés en moins, en période de canicule. La Ville réalise des travaux dans ce domaine depuis deux ans et réalisera des mesures comparatives entre différents sols, classiques ou nouveaux, avec des étudiants et des enseignants de l’Insa. Dans le procédé retenu au Tonkin, le nouvel enrobé noir sera sablé pour devenir gris clair. Un puits perdu sera réalisé pour capter l’eau et protéger les plantations.

Ecole Louis-Armand

 


Enfin, dans les groupes scolaires Emile-Zola et Anatole-France, l’accessibilité est au cœur des chantiers d’été. Au programme : la réalisation de grandes rampes d’accès, d’ascenseurs, de portes adaptées et d’une nouvelle signalétique. Montant des travaux : 1,1 million d’euros.

 

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi