Le mathématicien Tuna Altinel est sorti de prison

Cet enseignant-chercheur de l'université Lyon 1 était emprisonné depuis 81 jours en Turquie pour son action en faveur de la paix et de la démocratie. Le conseil municipal de Villeurbanne avait voté à l'unanimité un vœu pour sa libération, comme le rappelle le maire Jean-Paul Bret qui a réagi à la nouvelle.

Le maire de Villeurbanne Jean-Paul Bret a réagi à l'annonce de la mise en liberté provisoire du mathématicien Tuna Altinel, maître de conférences à l’Université Claude-Bernard Lyon 1, après 81 jours de détention en Turquie : "Il était poursuivi pour avoir signé en janvier 2016 l’appel « Nous, enseignants-chercheurs de Turquie, ne serons pas complices de ce crime » dénonçant l'intervention des forces militaires turques dans certaines provinces du sud-est du pays. Il demandait la reprise des pourparlers pour que la paix soit rétablie.

Au nom des élus de Villeurbanne, je me réjouis et me félicite de sa libération. Lors de la séance du 27 mai dernier, le Conseil municipal avait voté, à l’unanimité, un vœu exigeant « la libération immédiate de Tuna Altnel et la restitution de son passeport », condamnant « la répression d'universitaires de Turquie dont la seule faute est d'avoir demandé la paix » et invitant « les autorités et institutions françaises à faire pression sur l’État turc pour que cette répression cesse, que ces procès soient annulés et que les atteintes aux droits fondamentaux des enseignantes-chercheuses et enseignants-chercheurs s'arrêtent. » 

La communauté universitaire lyonnaise s’était aussi fortement mobilisée. Les efforts de tous ont payé mais nous restons vigilants. La prochaine audience de son procès – en novembre prochain - doit impérativement conduire à son acquittement. La liberté d’expression est un droit fondamental !"
 

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi