À Villeurbanne, à vélo, on dépasse les autos ...

Quels que soient les usages, le vélo sort des garages des Grands Lyonnais. Sa part modale est en constante augmentation dans la métropole et Villeurbanne n’est pas étrangère à ce phénomène. Des aménagements structurants accompagnent cette nouvelle mobilité, tout comme le réseau Vélo’v qui va s’étoffer.
À Villeurbanne, à vélo,  on dépasse les autos ...

Au cœur de l’été, l’Index mondial du Vélo Eco-compteur publiait son palmarès annuel des agglomérations où la pratique du vélo augmente le plus. Un classement dans lequel s’est distinguée la Métropole de Lyon puisque, pour la 3e année consécutive, elle en intègre le "Top 5". Et pour cause : sur son territoire, l’usage du vélo affiche une croissance à deux chiffres, avec 25 millions de passages vélo recensés en 2018. Soit une augmentation de 10% par rapport à l’année précédente.

Deuxième ville de la Métropole, Villeurbanne contribue à cette tendance partie pour durer. Le linéaire total des aménagements cyclables est de 65,5 km sur le territoire de la commune. En filigrane, des aménagements structurants qui ont favorisé cette montée en puissance de l’usage du vélo : la ligne C3, qui a permis son intégration dans un axe Tolstoï-Blum apaisé, ou encore le réaménagement du cours Emile-Zola qui intègre des bandes cyclables. Côté Lyon, la création en 2019 d’une piste cyclable à contresens cours Vitton offrira une continuité de réseau aux cyclistes villeurbannais, qui, selon le panel du Baromètre des villes cyclables 2018, sont 77% à préconiser « un réseau cyclable complet et sans coupures » 1. C’est l’objectif d’une étude en cours menée par la Ville et la Métropole, qui porte sur le prolongement des axes Zola et Blum vers le quartier de la Soie. L’enjeu : le franchissement du périphérique, puis du canal de Jonage. Les travaux de sécurisation conduits actuellement sur le pont de Cusset vont dans le même sens. Ils s’accompagneront d’aménagements cyclables importants sur les rues Baratin et Decorp, jusqu’à la place Kimmerling (livraison fin 2019).
Rejoindre le cours Tolstoï depuis la Doua sans coupures ? Ce sera possible à l’issue des aménagements aujourd’hui menés sur un axe nord-sud majeur, depuis la rue Jean-Baptiste-Clément jusqu’à l’avenue Auguste-Blanqui (via les rues des Bienvenus et Docteur-Rollet). Il s’agit soit de création d’une voie cyclable, soit de mise à double sens pour les voies à sens unique. Ce double sens cyclable a déjà été déployé dans de nombreux quartiers, conjointement avec la mise en place de zones 30. Ainsi, après la place Wilson, la rue du Nord, le sud de la place Grandclément et du secteur de Cusset, la zone 30 Dedieu-Charmettes devrait être livrée fin 2019-début 2020.

Enfin, aux Buers, la première phase de requalification des rues du 8-mai-1945 et de la Feyssine prévoit la création de bandes cyclables bilatérales, entre les rues de Pressensé et Proudhon pour la rue du 8-Mai. Suivra un aménagement plus lourd entre l’avenue Salengro et la rue Proudhon, qui sera réalisé entre 2021 et 2023.
1- Ce baromètre annuel est établi par la FUB (Fédération des usagers de la bicyclette) sur la base d’un questionnaire de satisfaction. L’enquête évalue le ressenti des cyclistes sur plusieurs critères de leur environnement cyclable. A Villeurbanne, 772 réponses ont été récoltées.

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi