Est Métropole Habitat, un centenaire tourné vers l’avenir

En 1919 naissait à Villeurbanne l’un des premiers offices HLM de France. Cent ans plus tard, Est Métropole Habitat est toujours là et revendique haut et fort des valeurs collectives pour construire la ville de demain. Rétrospective et prospectives.
Est Métropole Habitat, un centenaire tourné vers l’avenir

C’est en 1914 que le conseil municipal de Villeurbanne décide de créer un Office Public des Habitations Bon Marché. Mais la guerre éclate et la naissance officielle sera pour 1919 : Villeurbanne devient la sixième ville de France à se doter d’un organisme dédié au logement social. Partout dans l’Hexagone, il faut faire face à la surpopulation urbaine. « La priorité est alors de loger les ouvriers et leurs familles dans des conditions d’hygiène et de confort décentes », explique Cédric Van Styvendael, directeur général d’Est Métropole Habitat.
La première réalisation de l’office villeurbannais, la résidence Colin, est inaugurée en 1926. Puis viennent les immeubles Zola, Servet et Bouvier. Parallèlement, en 1929, Saint-Priest se dote à son tour d’un office HBM. Leur  développement suit ensuite les soubresauts de l’histoire. L’hiver 1954 et l’appel de l’abbé Pierre agissent ainsi comme un électrochoc et relancent les constructions. Le projet des Buers sera livré en 1956.
Peu à peu, l’approche du logement social d’EMH évolue. À mesure que l’hygiénisme s’efface, le dialogue social devient une priorité, avec la systématisation de personnel de proximité dans les immeubles pour créer du lien avec les locataires. Les années 90 et 2000 signent le temps des réorganisations et du rapprochement : l’office des HLM devient OPAC de Villeurbanne puis Villeurbanne Est Habitat, celui de Saint-Priest devient Porte des Alpes Habitat. En 2004, les deux structures créent un groupement d’intérêt économique (GIE Est Habitat), avant de fusionner dix ans plus tard pour devenir Est Métropole Habitat.
Centenaire fringuant, EMH a aujourd’hui deux leitmotiv : « On continue !» et « Ne rien lâcher ». « L’accession à un logement digne, abordable et bien situé est plus que jamais une urgence absolue, souligne Cédric Van Styvendael. Notre secteur est appelé à développer une approche globale du fait d’habiter : plus qu’un toit, savoir accompagner et créer du lien tout en développant une approche responsable et environnementale. À ce titre, le logement social de demain aidera à imaginer la ville de demain. »

EMH

 

Des projets porteurs

Le GIE La Ville Autrement (ex-Est Habitat), qui regroupe EMH, Aralis, Alynea et Rhône Saône Habitat est aujourd’hui engagé dans deux projets d’envergure : l’aménagement d’un lot de la ZAC Gratte-Ciel Centre-Ville et l’Autre Soie, projet innovant mêlant hébergement d’urgence, habitat, économie sociale et solidaire, culture et participation citoyenne. « L’Autre Soie est un projet de territoire pour une ville inclusive et durable, où chacun est approché comme une ressource quelle que soit sa condition sociale. C’est un exemple concret du rôle de bailleur tel qu’EMH le conçoit depuis 100 ans », conclut Cédric Van Styvendael.

 

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi