EN IMAGES - Le Rhône sportif, fringant centenaire

Le Rhône Sportif a fêté son centième anniversaire en 2019. Et le club omnisports de Villeurbanne n’entend pas en rester là ! Alors que s’achève la construction d’un nouveau bâtiment (club house, vestiaires, salles de réunions…) sur le site de la rue Tranquille, le club fourmille de projets.

Entrons dans la machine à remonter le temps. Nous voilà transportés en 1919 chez l’abbé Antoine Firmin, du côté des Terreaux, à Lyon. L’homme d’église s’inquiète de voir de nombreux jeunes désœuvrés : beaucoup de pères ne sont pas revenus de la guerre, les mères travaillent pour faire vivre la famille. L’abbé décide de créer le Rhône Sportif, un patronage paroissial, affilié à la Fédération gymnastique et sportive des patronages de France, qui accueille cependant croyants et non-croyants. Le succès du Rhône Sportif est rapide, car il répond à une forte attente. Pour ses 10 ans, le club compte près de 600 adhérents. Cette même année 1929, il intègre le Club sportif des Terreaux (un club de football). Mais cette croissance pose fatalement des problèmes d’espace. L’abbé Firmin se met en quête de terrains. Il les trouve en 1932 en bordure de la rue Saint-Jean, à Villeurbanne. Deux hectares que le club achète grâce à des dons. La section rugby s’y installe immédiatement. Deux terrains de football sont également tracés. Cependant le site de Saint-Jean manque encore cruellement d’installations. Des aménagements que l’abbé Firmin ne verra jamais : il décède en 1935, à l’âge de 59 ans.
Mais la dynamique est lancée, son œuvre se poursuit. En 1948, les membres de la section rugby construisent des vestiaires (avec douches chaudes !). En 1962, un jardin d’enfants, un terrain de volley et des jeux de boules font leur apparition. Une tribune est inaugurée en 1964, puis un terrain de hockey en 1965. L’année suivante, un terrain de football sort de terre. Les courts de tennis arriveront en 1967. Le stade Firmin est inauguré lors du cinquantenaire du club, en 1969.Le site a depuis connu quelques améliorations, même si le Rhône Sportif a connu des moments moins fastes (les sections athlétisme et hockey sur gazon ont disparu).
Depuis quelques années, une nouvelle dynamique a permis de faire remonter le nombre d’adhérents à 645. Outre la locomotive qu’est la section rugby, le club omnisports propose de nombreuses activités : tennis, tennis de table, football de table, boules, pétanque.

 

Le Rhône Sportif, fringant centenaire

 

Découvrez le nouveau bâtiment du club : Bâtiment flambant neuf pour le Rhône Sportif

 

A lire aussi