Renforts : ils ont changé de métier pour aider les séniors

Ils sont 50 à avoir quitté leur service municipal d’origine, la direction du Sport, pour renforcer les équipes dédiées aux séniors. Rencontre avec deux volontaires. L’un, Cédric, est agent de service à la résidence Château-Gaillard ; l’autre, Zied, est porteur de repas à domicile. Avec pour point commun, l’envie de se rendre utile.
Cédric, 41 ans, est agent de service à la résidence séniors Château-Gaillard depuis le 20 mars.

Cédric, 41 ans, est agent de service à la résidence séniors Château-Gaillard depuis le 20 mars. Ce n’est pas son métier. Lui est agent à la direction du Sport depuis 17 ans, et plus précisément aux ateliers. Il répare peint, livre. Son univers ce sont les équipements sportifs. C’était avant qu’un virus se promène de continent en continent et oblige au confinement d’une partie de la planète. Alors, il a « voulu se sentir utile ».

Cédric commence sa journée par le nettoyage et la désinfection de la résidence séniors Château-Gaillard.

Tous les jours, Cédric commence sa journée par le nettoyage et la désinfection de toutes les allées de la résidence séniors, en « privilégiant tous les points de contacts. Et il y en a beaucoup». C’est-à-dire poignées, rampes, boutons et portes d’ascenseur, boîtes-aux-lettres. Après une heure trente d’entretien des parties communes, Cédric abandonne chiffons et serpillière pour aller chercher les paniers repas préparés en cuisine et les distribuer aux résidents. Il s’est intégré en peu de temps. Mais il vrai qu’il apprécie particulièrement le contact avec les aînés : « Ils sont gentils, reconnaissants. J’ai été élevé avec mes grands-parents, alors j’ai le respect des anciens ». Des aînés qui le lui rendent bien. Mission accomplie pour Cédric qui voulait se rendre utile.

Cédric, 41 ans, agent de service à la résidence séniors Château-Gaillard depuis le 20 mars

Humainement valorisant

A quelques encablures de là, à la résidence séniors du Tonkin, Zied récupère ses paniers repas et charge son véhicule. Comme plusieurs de ses compagnons maîtres-nageurs, il a troqué les bassins pour le portage de repas à domicile du CCAS (Centre communal d’aide sociale)(1). Lui aussi voulait se rendre utile. Il porte un regard enthousiaste sur cette « parenthèse » particulière pour laquelle il a « fait des sacrifices en laissant ses enfants à la maison ». « Ma femme travaille aussi, alors on essaie de jongler et on fait l’effort pour que ça tourne avec mes collègues, c’est le plus important ».

Zied, comme plusieurs de ses compagnons maîtres-nageurs, a troqué les bassins pour le portage de repas à domicile du CCAS.

Des personnes âgées qui l’attendent, des mines réjouies à son arrivée ont fait oublier les bouleversements du quotidien : « Parfois, on est les seules personnes que ces aînés voient dans la journée. C’est touchant, et humainement valorisant. On a tous des grands-parents et on pense à eux quand on rend ce service. Ça leur fait du bien et ça nous fait du bien. Ils ont fait leur chemin et nous le transmettent un peu forcément. »

Zied a découvert un service qu’il ne connaissait pas du tout. Une bascule inopinée dans un « Vie ma vie » grandeur nature. « Il y a du sens à ce qu’on fait », conclut-il en hommage à ses nouveaux compagnons de route dont c’est le quotidien depuis longtemps : « Apporter les repas aux personnes âgées, c’est très important ».
 

Zied à la résidence séniors du Tonkin

 

(1) 19 agents de la direction du Sport ont été envoyés en renfort au service de portage de repas à domicile. 

Réagissez

blog comments powered by Disqus

A lire aussi